Le Central Beaune : L’art de se sentir chez soi

Le piano PLEYEL de 1907, sous le regard protecteur du Maharaja

En 2017, Edgar Vaudeville reprend la direction du Central Boutique-Hôtel après 20 ans d’expérience dans des hôtels, bars et restaurants du monde entier. Et il sait exactement ce qu’il veut faire de l’établissement : un lieu personnel et chaleureux, où les voyageurs ont le sentiment d’entrer dans une grande maison, aux antipodes de l’hôtellerie standardisée.

Il rassemble alors ses souvenirs de vie, de famille et de voyages, qui composent aujourd’hui la décoration des espaces communs du Central Boutique-Hôtel. Partout où se pose votre regard, vous trouverez des pièces uniques qui éveillent votre curiosité et racontent une histoire.

Dès votre arrivée, vous êtes accueillis par un policier de porcelaine au visage enfantin, typique de l’art Taïwanais.

Dans l’espace lounge trône fièrement un piano à queue Pleyel de 1907, hérité de son arrière-grand-mère. Les pianistes amateurs comme confirmés peuvent s’y exercer, sous le regard attentif du portrait de Maharaja rapporté d’un voyage familial au Rajasthan.

Au salon, des sculptures à l’effigie de Tintin, venues du Sénégal, partagent la vedette avec le menu du restaurant de Roger Vergé qui a accueilli Edgar dans ses cuisines en 1997.

Petit-déjeunez aux côtés de chefs étoilés !

Enfin, au petit déjeuner, vous pourrez parcourir les portraits au fusain de nombreux chefs étoilés dont Alain Ducasse, croqués lors des dîners Chefs Club à New York, concept lancé en 2012 avec le concours d’Edgar.

Et comme dans toutes les maisons, la collection évolue et s’agrandit au fil des voyages et des rencontres du maître de maison. Trouverez-vous les nouveautés lors de votre prochain passage ?